Un jeu de Gilles LEHMANN



Alcatraz, 1950. Le pénitencier est sous la coupe du directeur… et de quelques caïds qui avec la complicité de gardiens peu scrupuleux organisent des évasions juteuses. Vous incarnez un de ces pensionnaires privilégiés, sûr de son avocat grassement rétribué. Avant de prendre l’air par la grande porte, vous aidez vos codétenus à faire le mur. Aider n’est pas vraiment le mot, car chacun paie selon ses moyens entre 1000 et 5000 dollars, ce qui vous rapporte plus que de trimer à la lingerie ou à l’atelier ! Ces candidats à la belle courent le risque d’être repris et de moisir plusieurs semaines au mitard, mais ils espèrent tous embarquer sur le bateau ami qui attend dans une crique du rocher prison. S’ils ont cette chance, ils doubleront la mise et vous pourrez mener grand train à votre sortie. Par pure forfanterie, vous voulez devenir le boss le plus fortuné d’Alcatraz. Mais seules les évasions réussies grossissent les comptes en banque.

Par groupe de trois les prisonniers se font la courte échelle pour monter sur le mur. L’homme de base est momentanément sacrifié ; parfois, au sommet, les mains du premier refusent de se tendre vers le suivant car ressurgissent de vieilles rancoeurs. Cela ne fait pas honneur à l’humanité, mais c’est ainsi. A l’inverse certains renoncent à l’ascension au dernier moment, angoissés ou méfiants. Car il ne suffit pas d’être perché sur l’enceinte, encore faut-il en descendre et sans dommage. Un saut malchanceux et c’est une fracture qui ruine tout espoir, sans compter les gardiens qui veillent en haut des miradors et ce bateau complice trop bien caché. Méchanceté, hésitation, maladresse, manque de flair d’un côté, solidarité, courage, souplesse, intuition de l’autre, que de combinaisons possibles. A vous de jouer. Et gare aux mouchards…


10 ans et plus30 à 45 minutes3 à 5 joueurs


- 70 pions Prisonnier ;
- 5 pions marqueurs vierges ;
- 1 plateau de jeu ;
- 5 cartes Fuite ;
- 5 écrans de jeu ;
- 1 dé à six faces ;
- 1 règle de jeu.





Illustrations
(Cliquez sur les illustrations pour les agrandir)






Deux films sur le "Rocher"
(Cliquez sur les illustrations pour les agrandir)